CONTE EN KAMISHIBAÏ

 

 

 

 Le kamishibaï, est un théâtre d’images ambulant, né dans les rues japonaises. Fermé, c’est une petite valise en bois. Ouvert, c’est un castelet, appelé butaï, qui se déploie en trois volets, formant un petit théâtre. La première image dévoilée, le conteur peut alors commencer. 

 

Au fur et à mesure de son récit, il retire les planches cartonnées plus ou moins lentement selon l’effet dramatique qu’il veut donner à son histoire. L’image qui glisse se mêle à l’image suivante. Chaque illustration ainsi cachée et dévoilée accompagne le travail du conteur. Lorsque les volets sont à nouveau fermés, le conte est terminé. 

Dès l’origine, le kamishibaï a servi de passerelle entre l’oralité et l’écriture. Il est ouvert comme un livre géant dont on tournerait les pages. Le public s’impatiente de connaitre la suite de l’histoire qui leur est donnée à voir et à entendre. 

Ce petit théâtre de bois se déploie facilement partout et repose sur la complicité du conteur proche de son public. 

 

 Nous avons fabriqué sur mesure un butaï en bois que l’on pose en intérieur comme en extérieur sur une petite table basse, à hauteur des yeux des jeunes spectateurs. Susciter la curiosité, donner envie de découvrir ce qu’il cache…

Ce castelet offre également la possibilité de jouer avec de petites figurines en papier, manipulées à vue.  

 

Chaque planche est constituée de différents papiers précieux, collés, ajourés, superposés, composant des paysages ou des intérieurs en fonction de chaque scène.

 

Le jeu fait la part belle aux petites surprises qui nourrissent l’attention des jeunes spectateurs, tout en leur laissant le temps nécessaire de découvrir au fur et à mesure de l’histoire, les différentes images qui fourmillent de détails.  

 

 

 

Cécile Delacherie, comédienne et chanteuse se fait ici un peu conteuse, un peu bricoleuse, pour nous raconter avec malice de petites histoires pleines de poésie et d’humour au fur et à mesure de l’apparition des images.

 

 

Une chansonnette sur les lèvres, des surprises au fond de ses poches, elle fait naitre, du bout de petits ciseaux, un chapeau ou un manteau en manipulant délicatement de petites silhouettes en carton devant les décors en papier découpé.

 

 

 

Le conte en kamishibaï repose sur la proximité et la complicité de la conteuse avec les enfants.

Posé comme un grand livre ouvert, le butaï permet d’entrer avec poésie dans le temps du conte, des mots et de la parole.

INFORMATIONS TECHNIQUES

 

Jeu : Cécile Delacherie

Conception du projet, des planches et des silhouettes : Sonia Millot

Construction du butaï : Jean-Luc Petit

Mise en jeu : Sonia Millot

 

Spectacle :

  • Tranche d’âge : de 2 à 6 ans
  • Jauge maximum : 25 spectateurs
  • Durée de la représentation : 25 minutes
  • Le spectacle peut jouer 4 fois par jour 
  • 45 minutes minimum entre chaque représentation
  • Equipe en tournée : 1 comédienne

Technique :
Le spectacle est autonome techniquement en lumière. 

Pas de son

Puissance électrique : 1 prise directe de 16A en fond de scène
Espace scénique en intérieur : une moquette noire de 3 m. x 5m fournie par la compagnie

Espace scénique en extérieur : favoriser un terrain plat pour la stabilité du butaï, au calme et à l’ombre

 

Accueil :

-1 loge avec accès à un point d’eau et toilettes
-Parking à proximité de la salle pour le déchargement et chargement du décor

 

Personnel et planning:

- Durée du montage : 1h30
- Durée de démontage : 1h

La compagnie est autonome, toutefois, nous avons besoin d'une personne connaissant le lieu de représentation pour accueillir la comédienne, l'aider au déchargement et chargement du décor

 

L'organisateur prévoit la lumières d'accueil du public ainsi que le placement et l'assise du public en favorisant si possible une visibilité en gradinage (moquette, coussins, petits bancs, chaises à l'arrière par exemple)

Nous pouvons fournir quelques petits coussins

 

ALBUM CONTE EN KAMISHIBAÏ