SONIA MILLOT

 

Comédienne, marionnettiste et metteur en scène. Elle a fait ses études au CNR de Bordeaux et à l’Ecole Supérieure Nationale des Arts de la Marionnette de Charleville-Mézières.

Elle a joué sous la direction de Betty Heurtebise, Jean-Philippe Ibos, Brigitte Jaques Wajeman, Pierre Lacombe, Laurent Laffargue, Frederic Maragnani, Vincent Nadal, Arnaud Poujol, Laurent Rogero, Jean-Louis Thamin. 

 

Mise en scène 

• 2004 à 2011 - Elle collabore à la mise en scène de 7 spectacles de L. Laffargue, de la Compagnie du Soleil Bleu, ainsi qu’à l’écriture de Casteljaloux 1ere et 2ème version. 

• 2008 - Elle crée, avec Betty Heurtebise, au sein de la Petite Fabrique A l’ombre d’une histoire, un théâtre d'ombres nomade dont elle conçoit l’univers graphique et qu'elle interprète encore aujourd'hui (plus de 500 représentations). 

• 2010 - Elle obtient un prix de la fondation Orange pour son projet kamishibai Petit Ours pour lutter contre l'illettrisme.

• 2012-2013 - elle met en scène Hubert Chaperon dans son texte L’Assiette au sein du bureau de production «J’adore ce que vous faites».

• 2013 à 2015 - avec Hubert Chaperon et Jérôme Guillet, elle mène un projet participatif de territoire à Mérignac : Souvenons-nous du Futur qui aboutit à un spectacle participatif au conseil municipal de la ville Oui mais Non

 

Les Lubies

Avec Vincent Nadal elle crée en 2007 la compagnie Les Lubies. Ils partagent la mise en scène de Des Lear / Le Soleil Même la Nuit / Skai /  Même pas Peur / Ubu Roi / Ravie leur dernière création.

 

 

Formatrice, elle partage son expérience au travers de stages et d’ateliers auprès d’un public amateur et professionnel : écriture, pratique théâtrale, expression orale, fabrication et pratique marionnettique. Elle a à coeur de mener des médiations plus spécifiques dans les IME, les ITEP, les MECS (Maisons d'enfance à caractère sociale), les hôpitaux et les centres de détention.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 VINCENT NADAL

 

Acteur formé au Conservatoire National de Région Bordeaux-Aquitaine puis à l’ESNAM- Ecole Supérieure Nationale des Arts de la

Marionnette, il a joué sous la direction de Daisy Bolter, Françoise Coupat, Daniel Danis, Laurent Fréchuret, Jean-Philippe Ibos, Laurent

Laffargue, Sébastien Laurier, Florence Marquier, Eric Massé, Sonia Millot, Philippe Minyana, Dominique Pitoiset, Arnaud Poujol, Philippe

Ricard, Laurent Rogero, Jean-Louis Thamin et Clément Victor.

 

En juillet 2010, Vincent Nadal a participé au Chantier Nomade «Performers de la scène- pour les acteurs qui en ont marre des metteurs en

scène» mené par Rodrigo Garcia.

 

En 2009, la Commission de la Fondation Beaumarchais-SACD accorde à son texte en cours d’écriture Happy Faust- Tragique(s) Song(e)s de

Foire les aides liées à la bourse d’écriture (aide à la production et à l’édition).

 

Acteur associé au Théâtre de Sartrouville et des Yvelines-CDN sur la saison 07/08, il joue Oswald dans Le Roi Lear, mis en scène par Laurent

Fréchuret. Dans le même temps, il créé son texte Des Lear qu’il interprète seul sous la direction de Sonia Millot.

 

Cette collaboration entre Sonia et Vincent fonde le projet artistique de la compagnie Les Lubies:

«Un moment de théâtre qui soit avant tout un moment de vie où l’on peut tout jouer et se jouer de tout». Ensemble, ils écrivent Le Soleil même

la nuit présenté en janvier 2010 au Festival 30’30’’ - la forme courte dans la création contemporaine.

Dans ce même festival-édition 2012, ils mettent en oeuvre J’ai peur..., installation plastique, sonore et théâtrale.

En 2013, il joue dans les 3 formes spectaculaires d’UBU ROI d’Alfred Jarry mises en scène par Sonia Millot (Vrout, Gidouille et Frigal)

 

Au cours de la saison 2014-2015, et également sur 2015-2016, il dirige des workshops auprès d’élèves en formation (Conservatoire National

de Région-Bx/Art Dramatique, Conservatoire de Poitiers, Ecole du Cirque de Bordeaux). Ces temps exploratoires sont toujours en lien avec le

rapport que peuvent entretenir ces artistes de plateau avec l’objet, la matière, les formes animées (intitulés : « Qui-quoi manipule quoi-qui ? » ;

« Pouvoir et manipulation, l’objet de nos tourments » ; « Les agrès au cirque : ai-je la main sur ce que j’ai en main ? »).

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

KARINE HERNANDEZ

Administratrice de production

 

Originaire de Cherbourg,elle travaille vingt ans comme secrétaire au service d' industries technologiques en Normandie et en Aquitaine.
Suite à une reconversion professionnelle, elle rencontre Sonia Millot & Vincent Nadal en 2012 et rejoint l’équipe Les Lubies
comme administratrice chargée du développement de la compagnie. 
En parallèle, elle a collaboré avec la Cie Ghislain Roussel, l’association Tutti-Les Fleurs de Bach, la Cie l’Eau qui dort (Oleanna), le Collectif OS’O (L'Assommoir), et anime une page de partage d’appels à projets culturels : Deadline.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 HERVÉ RIGAUD

 

Les années d’Université à Poitiers lui offrent la torride découverte de la vie nocturne, la mise en pratique de slogans comme « Sex & drugs & rock’nroll » (Ian Dury) et des questionnements situationnistes tel «Quel écran me protège de moi-même ? » (Raoul Waneigem).
En 1990, il part à Bruxelles pour intégrer l’école de cinéma l’INSAS, section son. Bardé de son diplôme Belge il s’installe à Paris. La question de Waneigem étant toujours présente, il fonde Le Garage Rigaud en 1996 avec Muriel Cravatte Cinéaste- accordéoniste. En 1999 le premier album du Garage Rigaud « Eponyme » voit le jour. Beaucoup de concerts. Puis un deuxième en 2004 « La Concession »

Sur les chemins musicaux, il croise la route d’Arnaud Méthivier. Ils collaborent sur plusieurs projets (danse, théâtre, disque NANO -Label Bleu-électric..) et forment le combo «ParadisZ»Il continue de chercher, revenant vers le théâtre par la musique. Le jeu le titille, il le pratique en Aquitaine (Betty Heurtebise/Cie La petite fabrique, Sonia Millot et Vincent Nadal/Cie Les Lubies, Laurence de La Fuente/Cie Pension de Famille, Jean-Luc Terrade/Cie Les Marches de l’été, Laurent Lafargue/ Cie Le Soleil Bleu) et en Bourgogne (Frédérique Cellé/ Cie Le Grand Jeté).

 

Tous ces bons crus le mène en 2010.

La question persiste. Il monte le projet « Apnée » avec les complices du Garage Rigaud, Christophe Gratien (batterie-Guitare) et Hugo Cechosz . Une année après avoir effectués de nombreuses "tâches", comme dirait Ségolène, auprès de collèges et de l'hôpital de jour missionné par la SMAC de Tulle, il crée en 2013 avec JC Quenon le duo "Ko'n'Rv" où il joue de la guitare. En 2015 il joue des mots et de la musique dans "Lost In Tchekhov" (La Cerisaie) sous la direction de Catherine Riboli  et fait la création musicale de "La Machine à Révolte" mis en scène par Jean Boillot.

 PAS DE REPONSE A LA QUESTION, alors poussé par le trop plein de chansons « up-tempo »  aux messages farceurs de la paix dans le monde et de l’écologie mièvre, naît son prochain projet "EPD"  (Electro Pop Dépressiv) .

Site : http://www.garagerigaud.com

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 ELISE SERVIÈRES

 

Jeune comédienne, chanteuse et violoniste, Elise est issue du « Cycle d'Orientation Professionnelle »-classe Art Dramatique du Conservatoire de

Bordeaux Jacques Thibaud.

 

Elle a participé à différents stages dirigés par Jeanne Biras, Laurent Rogero, Babeth Fouquet, Stella Irr, Guy Junior Régis, Catherine Beau et Catherine Fourty.

 Dans le même temps, elle a suivi un « master » d’ingenierie de projets culturels, après avoir obtenu sa licence en Lettres Modernes.

Depuis 4 ans, son activité professionnelle témoigne de l’exigence de ses choix :

 

2017 Peer Gynt (Ibsen) Laurent Rogero 2016 Ravie (Sandrine Roche) Les Lubies 2015 O.D.A matériau Arnaud Poujol 2014 La trilogie de la guerre d'après Eschyle, Luc Cognet / Que sont nos Avenirs devenus d'Adeline David, Luc Cognet, 2013 Le bruit des os qui craquent, de Suzanne Lebeau, Luc Cognet / Les filles de la Lune, de Françoise du Chaxel, Babeth Fouquet  2012 L'Acte inconnu de Novarina, mise en espace de Luc Cognet  2011 Les Mals Aimés de Mauriac mise en espace de Pierre Barat 2010 Le pôle Nord on y revient Lionel Teixeira

 

Elle mène des ateliers de pratique théâtrale auprès d'un large public (patients de hôpital de Cadillac et de Marmande, collégiens et lycéens)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

CEDRIC QUEAU

 

Concepteur lumières

 

Un parcours de rencontres, des rencontres de parcours…

Est-il possible d'avoir une attitude Rock'n'Roll et d'être d'une rigueur, d'un sérieux absolu et reconnu dans son travail ?...

 

Cédric Queau, breton certifié, affirme que oui. Il aime les vieux scooters, les blousons en cuir et aussi la voile, milieu où le hasard n'a pas vraiment

sa place et où chaque geste doit être pensé, anticipé et accompli avec précision. Beaucoup plus que le savoir-faire, c'est le savoir bien faire qu’il

apprécie. S'il devait résumer en un mot sa carrière, Cédric choisirait probablement "rencontres". Les artistes d'abord, puisque tout a débuté pour lui

sur les planches en tant que comédien. Puis tous les métiers du spectacle auquel il s’est intéressé, voire même qu’il a exercé : les électros, les

régisseurs, les metteurs en scène, les scénographes, les dramaturges, les magiciens, les danseurs, les musiciens, les ingénieurs du son, et bien sûr les

éclairagistes : tous. Et tous n'ayant qu'un seul but : donner le bon spectacle, la bonne représentation.

 

La découverte de l'émotion qui naît de l'utilisation dramaturgique de la lumière est alors certainement déterminante dans son choix de se consacrer

plus particulièrement à la conception lumière. Cédric a donc appris son métier sur scène, dans les concerts, les événements culturels, les festivals et

chez les prestataires de la région bordelaise. Au théâtre, L’ATELIER MÉCANIQUE GÉNÉRALE CONTEMPORAINE tient une place particulière

dans son parcours de par son implication non seulement dans les créations de Jean-Philippe Ibos mais plus largement dans le travail de fond de

toute la compagnie pendant plusieurs années. Il a également collaboré avec L’IMPATIENT, MUTINE, LES LUBIES, MELKIOR THÉÂTRE, SI

ET SEULEMENT SI, TOMBÉS DU CIEL, ARGUIA THÉÂTRE, LES ZARBIS et le comédien HUBERT CHAPERON

 

En danse il a travaillé avec les compagnies ROBINSON, ACTA EST FABULA, BRIGITTE BRUN, GESTUELLE, LULLABY, le

CONSERVATOIRE .

En musique il a tourné avec DUO DU PAVÉ, BORDELUNE, LE GARAGE RIGAUD, MADI AND THE ESCORT BOY,

DAVID BUHATOIS, 2 FIGURANTS, MARC DELMAS ou encore LES ZOMBIE-EATERS…

Il a exploré l’univers de la revue , du music-hall et de la Magie au sein de la Compagnie FANTASMAGIC et du CABARET L’ANGE BLEU.

Enfin il entretient une vraie fidélité avec LES FRÈRES BROTHERS, spectacles de chansons humoristiques, qu’il accompagne depuis plus de quinze ans.

 

Cédric aime l'image de l'éponge : ce besoin d’emmagasiner les savoirs, tous les savoirs qui passent à sa portée et dans tous les domaines, tous les arts ; cette diversité constitue la richesse de ses connaissances et de son vocabulaire de créateur.

Sa lumière est sensible. Au plus près du projet, elle se cherche et se dessine au fur et à mesure des répétitions et de l’étroit dialogue qu’il mène avec

chaque membre de l’équipe au travail. Elle peut être simple, crue, dénuée, fragile mais aussi imposante ou encore démonstrative.

Cédric est une force de propositions. Il aime mêler les genres, fondre les univers, effacer les frontières, surprendre et se surprendre.

S'évertuer à trouver la lumière juste pour chaque projet, celle qui donne du sens, celle qui, finalement, va éclairer le spectacle.

 

« Eclairer » le spectacle…voilà le travail de Cédric Queau !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

CYRIELLE BLOY

 

Née en 1982 dans les Pyrénées Atlantique. Attirées par l’univers du spectacle vivant, elle fait ses premières armes en tant que technicienne. Sa soif de connaissances, de rencontres et d’expériences l’a conduit au cœur du processus de création en tant que comédienne, assistante à la mise en scène et de metteur en scène. En 2009, elle obtient un Master Professionnel « mise en scène et scénographie » à l’université Bordeaux III où elle précise son projet professionnel. Elle met en scène Parasites de M.V. Mayenburg. (TNT, Bordeaux). En 2010, elle rencontre deux metteurs en scène allemands. Elle s’engage dans leurs projets en tant que collaboratrice artistique et assistante à la mise en scène: Penthésilée, à bout de souffles mis en scène par J.V. Matushka et L’Assommoir mis en scène par D. Czesienski. Ces deux spectacles sont produits par le TNBA. Depuis deux ans elle travaille en duo avec Aude Le Bihan dans la compagnie La Chèvre Noire et tape l’incruste aussi souvent qu’elle peut dans le collectif OS’O. Parallèlement, elle organise les Hors Lits Bordeaux, réseau d’actes artistiques en appartements.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

MARION GUERIN

Costumière- Décoratrice

 

Le Diplôme des Métiers d’Art Costumier-réalisateur qu’elle obtient à Lyon en 2009 la forme aux techniques de fabrication de costumes de scène et lui fait découvrir l’Histoire du costume. Cette formation lui permet également d’intégrer le temps d’un stage les ateliers du TNP à Villeurbanne (sur des mises en scène de Christian Schiaretti avec Thibaut Welchlin à la création des costumes), ceux de l’Opéra Royal de la Monnaie à Bruxelles et enfin l’Atelier Déco-Costumes de l’Opéra National de Bordeaux.

C’est dans cet atelier atypique et rare qu’elle fait ses premiers pas à la sortie de l’école et y travaille dès lors très régulièrement. Eric Dalmay (chef d’atelier) lui apprend à maîtriser des matériaux variés (cuir, plastazote, plastiques, plumes, etc) pour élaborer des accessoires de costumes tels que masques, armures, coiffes et bijoux. Elle y pratique également la patine et l’ennoblissement textile.

Elle travaille plus occasionnellement dans les autres services du département Costumes de l’Opéra de Bordeaux (services Couture et Habillement).

 

En 2012 le collectif OS’O lui confie la création et la fabrication des costumes, accessoires et éléments de décor du spectacle jeune public Il Faut tuer Sammy.  La collaboration avec le collectif se poursuit en 2014 avec Timon/Titus (mis en scène par David Czesienski) pour lequel elle assiste Lucie Hannequin pour la fabrication des costumes , puis en 2016 avec la création de la scénographie et des costumes de Mon Prof est un troll de Denis Kelly.

Elle créé également les costumes de Ils se marièrent et eurent beaucoup, spectacle de la compagnie du Refectoire mis en scène par Adeline Détée en 2015, et de Reines chorégraphié par Gilles Baron en 2016.

 

Dans sa soif d’élargir sa palette de matériaux et de savoir-faire, elle suit plusieurs formations animées par Sandrine Rozier sur les teintures naturelles et l’impression textile avec des extraits naturels. Ces techniques nourrissent depuis ses recherches de couleurs et de motifs.

Elle suit également en 2015 un stage de fabrication de chaussures avec Rose Opdenhoff , bottière en Toscane.

 

En 2016, elle crée pour les Lubies les costumes de Ravie. Les matériaux de récupération et le détournement d’objet leur servent de langage commun pour élaborer un univers onirique et drôle.

 

Porfolio en ligne: www.behance.net/MarionGuerin

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

MARION BOURDIL

 

Marionnettiste, factrice d'objets et de masques pour la scène.

 

Diplomée en 2006 d’ un Master Arts du spectacle à l'université de Bordeaux, elle poursuit sa formation à l'école nationale de marionnette de Prague ( DAMU) où elle apprend les techniques de manipulation et fabrication de marionnettes. 

En 2014 elle se spécialise dans la confection de masques et prothèses en matériaux de synthèses au CFPTS de Bagnolet, et avec Francis Debeyre pour la création de masques en cuir.

Elle co-fonde la compagnie Mouka en 2007, qui propose des spectacles de marionnettes et d'objets notamment "Rouge Chaperon" , "l'Enfant Sucre" et "Striptyque.

Elle y travaillera jusqu'en 2014 en tant que créatrice d'objets, marionnettiste et comédienne.

Depuis 2014, elle recentre sa pratique autour de la conception d'objets pour la scène : masques prothèses, costumes, accessoires. 

Elle collabore avec diverses compagnies, collectifs et artistes indépendants comme Mouton de Vapeur, l'Arbre à Bulle, Caroline Lemignard, la Nageuse au Piano, A.A.O, l'Agence de Géographie Affective, Leny Bernay, Modjo, les Clowns Stéthoscopes, ect…

 

Elle développe une relation à la matière comme une forme à part entière de langage

dramaturgique, la peau et l'ossature de l'objet comme une trame qui raconte.

L’hybridation du corps habite sa recherche incarnant son questionnement sur nos humanités. Nourrie de son expérience de la scène, elle explore les matières les plus diverses (cuir, silicones, latex, papiers, tissus, mousses, objets manufacturés, squelettes... ), créant des objets singuliers pour le spectacle vivant et pour le cinéma.

 

 

Tout au long de son parcours elle mène ponctuellement des ateliers d'expression et d’expérimentation artistique (théâtre, manipulation d'objets, fabrication de masques, de marionnettes) en lien avec son travail et sa recherche du moment. 

 

Site : http://marionbourdil.jimdo.com

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 EMMA TRARIEUX

Après une formation de comédienne en classe professionnelle au Conservatoire National de Région à Bordeaux sortie en 1994, elle obtient parallèlement trois diplômes d’expression corporelle.

Elle participe ensuite au Jeune Théâtre Aquitaine en collaboration avec le T.N.B.A avec des metteurs en scène comme J.L.Thamin, J.M. Broucaret ainsi que B. Jacques.

Dès lors, elle rencontre entre autre des auteurs tels que F. G. Lorca, P. Marivaux, W. Gombrowicz, Copy, Ad de Bont, N. Chaurette, J.L. Lagarce, JP. Ibos ... Elle a travaillé avec des compagnies à rayonnement régional et national. Elle participe à des tournages, et s'essaie à la chanson avec plaisir. 

Théâtre d‘objets, masqué, poétique ou encore sous forme de lectures théâtralisées (forme artistique qu'elle apprécie beaucoup…) touche à tout au sens propre comme au sens figuré; elle aime découvrir de nouveaux univers et de nouvelles terres textuelles.

Elle n'oublie certainement pas la transmission qu'elle affectionne particulièrement envers les enfants.  

site : http://www.emmatrarieux.fr

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 CÉCILE DELACHERIE

 

Comédienne, chanteuse, elle s’est formée au Conservatoire National de Region de Bordeaux.

Depuis 1992, Elle a joué sous la direction de Gilbert Tiberghein, Jean-Marie Broucaret, Christian rousseau, Jürgen Genuit, Alain Chaniot, Colette Froidefond, Michel Allemandou. Elle a collaboré à la Compagnie Mutine avec Muriel Barra et Olivier gerbeaud, y a crée des spectacles jeunes publics et tout public.

Avec Martine Pont et Valerie Ancel, elle forme les V.M.C en 1997 et crée deux spectacles.

 Elle tourne dans plusieurs téléfilms et enregistre des voix pour des documentaires audio et visuels.

Depuis 2006, elle travaille principalement avec Jean-Philippe Ibos de l’Atelier Mécanique Générale Contemporaine, joue dans les spectacles, pour lesquels elle fait de la sensibilisation. Elle a dirigé plusieurs spectacles avec des amateurs.

Depuis 2014 elle anime avec Julie Laguarrigue des ateliers écriture de chansons à Charles Perrens et dans une MECS.

Formatrice, elle intervient auprès de lycéens dans le cadre des options théâtre, de circassiens à l’école de cirque de bordeaux, d’avocats au CRFPA de Bordeaux, de futurs journalistes à l’IJBA, de danseurs de Hip-hop avec la compagnie Révolution et d’enfants dans le cadre des Ateliers du regard de la Petite Fabrique avec Betty Heurtebise. 

En 2015, elle joue pour la compagnie Les Lubies, Même pas peur, mise en scène Sonia Millot et Vincent Nadal ;  Plaisir d’offrir/Joie de recevoir mis en scène par Gilbert Tiberghien et ODA texte et mise en scène d’Arnaud Poujol.

En 2016 elle aboutit un projet personnel de chansons et de textes "OH OUI !" qu'elle interprète en compagnie du musicien Thierry Oudin

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

FLORENCE COUDURIER

 

Entre  2000 et 2003, elle se forme à l’ERAC (Ecole Régionale d’Acteurs de Cannes) en travaillant notamment avec Jean-François Sivadier, Gildas Milin, Hubert Colas, Alain Gautré, Nadia Vonderheyden, Xavier Marchand, Philippe Demarle, etc…

A partir de 2003, elle joue des textes classiques et contemporains sous la direction de différents metteurs en scène :  Munich/Athènes de Lars Noren mis en scène par Thomas Gonzalez, Gibiers du temps de Didier-Georges Gabily mis en scène par Nadia Vonderheyden, Ivanov de Tchekhov mis en scène par Thomas Gonzalez, La Ronde d’Arthur Schnitzler mis en scène par Frédéric Bélier-Garcia, Iphigénie de Racine mis en scène par Selim Alik, Ivanov (ce qui reste dans vie), adaptation du texte de Tchekhov mis en scène par Jean-Pierre Baro.

Entre 2007 et 2010, elle tourne un spectacle jeune public, Le musée des langues, mis en scène par Thierry Bédard.

A partir de 2009, elle collabore avec La Petite Fabrique et intervient dans les classes autour du dispositif intitulé « Les ateliers du Regard ». En 2014, dans le cadre du festival « L’Echappée Belle » à Blanquefort, Betty Heurtebise la dirige dans Miche et Drate de Gérald Chevrolet puis en 2015 dans Gretel et Hansel de Suzanne Lebeau, deux petites formes qui tournent dans les écoles.

Depuis 2013, elle participe avec la compagnie Les lubies à des ateliers dans les collèges et lycées dans le cadre d’un parcours intitulé « à la découverte des arts de la scène » mis en place par l’IDDAC.

 

En 2015, elle crée avec Nadège Taravellier, la Compagnie IQONAPIA (Indispensable Qu'On N'Avait Pas Imaginée Avant)

https://www.facebook.com/Cie-Iqonapia-537302969766261/?fref=ts 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

FRÉDÉRIC KLEIN

 

Après des études d’audiovisuel à Grenoble, Frédéric Klein se forme au Conservatoire National de Bordeaux dirigé par Gérard Laurent. Il achève sa formation de comédien au Sorano Théâtre National de Toulouse sous la direction de J.Rosner de 1994 à 1995. 

Il interprète différents auteurs contemporains: Witold Gombrowicz, Le Mariage mise en scène de Jacques Rosner ;  Puis à partir de 1995,  travaille régulièrement sur Paris avec Philippe Minyana et Robert Cantarella : Traversée Durif textes de Eugène Durif mise en scène de Philippe Minyana ; (participe au comité de lecture de Théâtre Ouvert) ;  Drames Brefs 1 de P. Minyana, mise en scène de Robert Cantarella ; Chambre de P.  Minyana mise en scène Pascale Splengler à La Filature de Mulhouse; Hamlet de Shakespeare mise en scène de Robert Cantarella. Il joue également Petits Rôles de Noëlle Renaude mise en scène de F. Maragnani ; Dormez je le veux de G. Feydeau mise en scène de Florence Giorgetti 

Plus récemment, il a joué avec Petit Bois Cie dans : Les Morts Joviaux mis en scène par Jean-Jacques Mateu et dans : Kroum l'ectoplasme de Hanokh Levin,  avec la Cie Baudrain de Paroi dans Terres Morte de Kroetz et Ella  de H. Achternbusch mis en scène par Jean-Pierre Beauredon, ainsi qu'avec la cie les Lubies dans Même pas peur d'après Ravie de Sandrine Roche.

Il rencontre Eric Sanjou et l'Arène Théâtre en 2002 et joue le rôle de Jupiter dans Amphitryon de Kleist puis d’Hamlet dans le spectacle Un soupçon d’Hamlet - spectacle définitivement provisoire de Shakespeare (2003), Séraphin dans Les Fiancés de Loches de Feydeau (2004 et 2013), Sébastien et Maria dans La Nuit des Rois de Shakespeare (2007) et Marat dans Marat-Sade de Peter Weiss (2009). Il joue le directeur dans Le Public de Federico Garcia Lorca (2011) puis dans Pour Louis de Funès de Valère Novarina (2012), La perle de la Cannebière de E.Labiche (2015).

 

Parallèlement, il interprète différentes Dramatiques pour France Culture (Le bain des Raines, Durif Fragments, La vie de Traviole) et participe à divers fictions audiovisuels : Mongeville, Section de recheche, famille d'accueil... Et la poudre, moyen métrage de Yvan Delatour.