VOYAGE(S) VERS L'AILLEURS

Réalisations plastiques permanentes

3 artistes intervenants : Steven Riollet, Erwin Chamard, Vincent Nadal

 

MECS ERMITAGE LAMOUROUS 

1 semaine en juillet + 1 semaine en octobre 2015 20 adolescentes de 13 à 16 ans et 22 enfants de 4 à 12 ans

 

Suite à la réalisation des 2 films en 2014 avec 1 groupe d’adolescentes et 1 groupe d’enfants (Les Mirabelles et les Maeva), l’équipe de direction et les éducateurs ont souhaité que Les Lubies reinterviennent au sein de la MECS « afin d’y laisser une trace durable ».

 

Les Lubies ont alors écouté les envies et des jeunes et des éducateurs. Il est ressorti de cet échange le désir fort de TRANSFORMER les couloirs d’accès aux chambres.

« Nous avons proposé aux jeunes (ados et enfants) d’imaginer à quoi ressemblerait les couloirs de leur rêve, avec l’idée que cela puisse faire raconter des histoires ».

 

Le thème du voyage a surgi... mais aussi celui de la cabane où l’on se plait à se cacher pour mieux rêver... et le train que l’on prend pour partir est devenu une chenille géante se glissant sur le mur du couloir des petits Maeva.

 

AILLEURS a été donc New-York et ses graffes, les îles pacifiques, les compétitions sportives à travers le monde, Bollywood, la bibliothèque idéale où l’on se plait à étudier, la forêt que l’on traverse à cheval, les croisements de route avec les villes du monde entier à portée de main, la cabane, et la chenille sur le dos de laquelle les petits aimeraient monter.

 

Peintures, déchirement d’affiches, travail aux pochoirs, découpage de bois, construction, bricolage, projection d’images sur les murs, dreeping (geste pictural inspiré par l’œuvre de Jackson Pollock), collage de papiers, utilisation de tissus.... Steven Riollet (auteur-comédien et plasticien), Erwin Chamard (caméraman et réalisateur), Vincent Nadal (comédien et marionnettiste) ont mis tous leurs savoirs, toutes leurs pratiques au service des jeunes et les ont laissés s’en emparer à leur manière.

 

« Dix jours d’émulation, de risques, de tentatives, de réussites... d’inventions qui ont bousculé la vie de la MECS.... qui s’en trouve ainsi à tout jamais transformée ».